Physiologiste et biophysicien, Yehezkel Ben-Ari a fait des découvertes majeures sur les étapes du développement cérébral, les épilepsies infantiles et adultes, les mécanismes des troubles de la migration et les épisodes anoxiques … Ces découvertes comprennent le passage du GABA excitateur vers le GABA inhibiteur pendant le développement cérébral, les actions excitatrices du GABA dans les épilepsies et les autres troubles cérébraux, la formation de synapses anormales dans le cerveau épileptique, la maturation des activités neuronales et des réseaux neuronaux ainsi que les épisodes associés. Auteur de 500 publications et neuroscientifique des plus reconnus, Yehezkel Ben-Ari a reçu de nombreuses distinctions dont les plus hauts prix de la recherche sur l’épilepsie en Europe et aux Etats-Unis, le prix biomédical 2009 de l’INSERM pour ses contributions sur le développement cérébral et, plus récemment, le prix du FNRS Belge. Il a dirigé une unité INSERM pendant plus de 20 ans, a fondé l’INMED et l’a dirigé depuis sa création jusqu’en septembre 2011.


Yehezkel Ben-Ari a dernièrement avancé deux concepts majeurs : les notions de « check point » (point de contrôle) et de « Neuroarchéologie » qui proposent que l’activité neuronale contrôle la bonne réalisation des séquences développementales. Ainsi, une mauvaise exécution du programme mène à un retard dans la maturation des propriétés électriques des neurones « mal placés et mal connectés », et donc à un cerveau adulte qui conserve des caractéristiques immatures. Ces concepts ouvrent la voie à des stratégies thérapeutiques innovantes basées sur l’utilisation d’agents qui bloquent de manière ciblée les transporteurs et les canaux immatures. Cette stratégie a été mise en œuvre avec succès grâce à l’utilisation d’un diurétique pour traiter les troubles du spectre autistique et les épilepsies.

JSN Yoyo template designed by JoomlaShine