Partenaires Institutionnels


 

 

EDIEcole de l'INSERM Liliane Bettencourt


L'École de l'Inserm Liliane Bettencourt a pour objectif de sensibiliser de façon précoce des étudiants en Médecine et Pharmacie à la recherche biologique et médicale. Cette formation leur permet d'obtenir un Master 2 Recherche à la suite de leur troisième année puis de préparer une thèse de sciences, tout en étant financé pendant leurs études. L'AMPS est née grâce à la volonté de plusieurs étudiants au sein de l'Ecole de l'Inserm, qui entretient des liens étroits avec l'association et la soutient dans ses différentes actions.

 

 

 

Académie Nationale de Médecine L'Académie Nationale de Médecine


Héritière de l’Académie royale de chirurgie fondée en 1731 par Louis XV et de la Société Royale de Médecine fondée en 1778 sous Louis XVI, l’Académie Royale de Médecine a été créée à l’initiative du baron Portal, par Louis XVIII, indépendamment des quatre Académies déjà existantes à l’Institut de France.

L’Ordonnance royale du 20 décembre 1820 définit ses missions :

« Cette Académie sera spécialement instituée pour répondre aux demandes du gouvernement sur tout ce qui intéresse la santé publique, et principalement sur les épidémies, les maladies, particulières à certains pays, les épizooties, les différents cas de médecine légale, la propagation de la vaccine, l’examen des remèdes nouveaux et des remèdes secrets, tant internes qu’externes, les eaux minérales naturelles ou factices. Elle s’occupera de tous les objets d’étude ou de recherche qui peuvent contribuer au progrès des différentes branches de l’art de guérir. »

Depuis 1902, elle est établie 16 rue Bonaparte à Paris. Par une décision du 29 janvier 1947, elle devient Académie nationale de médecine.

La compagnie réunit des médecins, des chirurgiens, des biologistes, des pharmaciens et des vétérinaires reconnus pour leurs travaux scientifiques et pour les responsabilités qu’ils ont assumées dans le domaine de la santé. Depuis sa création, l’Académie a compté onze membres nationaux Lauréat du Prix Nobel.

Son indépendance et la pertinence de ses rapports et communications lui confèrent une place originale et un rôle important dans le domaine de la santé.

Elle peut être saisie d’une demande d’avis par les Pouvoirs publics mais elle peut aussi s’autosaisir dans les domaines de la santé mais plus volontiers sur les questions de Santé publique et d’Ethique médicale.

Quelques exemples de sujets sur lesquels des avis ou recommandations ont été récemment émis, témoignent de la nature et de l’étendue de ses missions :

Aménagement du temps scolaire de l’enfant

La formation médicale spécialisée en France

Communiqué sur la grippe A (H1N1)

Cannabis, un faux médicament, une vraie drogue

Expositions aux rayons ultraviolets artificiels, leur danger n’est pas suffisamment pris en compte

La prévention médicale de la récidive chez les délinquants sexuels

Cellules souches et perspectives thérapeutiques

Faciliter l’adoption nationale

Aspects sociaux de la réanimation médicale chez les adultes

Situation de la médecine générale en France

Sécurité du médicament et Pharmacovigilance

Un humanisme médical pour notre temps

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
terms and condition.

Comments

  • No comments found
JSN Yoyo template designed by JoomlaShine